Le Comité d'Établissement SNCF, Région dijon

Michel GillonInformation du secrétaire du CE lors de la séance plénière du CE SNCF Mobilités Franche-Comté du 6 juillet 2017 concernant le livre mémorial : « cheminots victimes de la répression 1940 - 1945 »

Après en avoir fait la présentation au Bureau du CE Mobilités BFC du 29 juin , je propose à l’assemblée d’acquérir (dans un premier temps) 10 exemplaires du livre mémorial édité par la SNCF intitulé « cheminots victimes de la répression 1940 - 1945 » pour les raisons suivantes :
Ainsi, comme l’indique le Président Pépy dans sa préface : « Ce livre est un mémorial. Il présente les cheminots victimes de la répression menée par les autorités nazies et le régime de Vichy au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Ces femmes et ces hommes furent assassinés, fusillés, abattus, ils disparurent en prison, en déportation. La grande majorité d’entre eux étaient des résistants et, pour reprendre les mots d’Albert Camus, « ce sont les meilleurs qui se sont désignés et qui sont tombés »…
…En lançant début 2011 cette démarche de mémoire (je cite toujours le Président), j’ai voulu que soit rendu un hommage solennel à chacun de ces agents de la SNCF : le chemin de fer a été utilisé par les nazis pour leur œuvre de mort. Les cheminots résistants ont été l’honneur de l’entreprise et de la France, comme les actes anonymes en ont été la conscience.
Avec toutes les autres victimes de la répression, ils étaient, pour la plupart, méconnus et ignorés, sauf des stèles ou des plaques qui portent leurs noms dans nos halls ou sur nos quais de gares, dans nos ateliers ou nos dépôts. Nous devions, nous leur devions de connaitre, de faire connaitre qui ils étaient et les conditions de leur assassinat grâce à une recherche historique d’envergure. D’abord commencer par retrouver leurs noms et leur nombre.
Croisant les multiples sources et les différentes archives internes et externes existantes, ce travail établit avec rigueur le nombre de cheminots victimes de la répression : 2 229. Auquel il ajoute les 443 cheminots morts lors des combats de la Libération que nous avons également choisi de présenter dans ce livre, pour ouvrir des pistes de recherche pour le futur. Chacun d’eux est honoré dans ce Mémorial…
…Aujourd’hui, alors que les derniers témoins de la période disparaissent, familles, amis, associations, fondations, enseignants et chercheurs font de la transmission de leurs expériences et de celle des disparus une exigence. Ces travaux fondent la mémoire et servent à l’histoire, à la pédagogie et à toute forme d’approche et de compréhension des événements évoqués. Nous devons souhaiter qu’ils se poursuivent et ceux qui, demain, accompliront cette mission aurons suffisamment d’éléments pour poursuivre le récit. Ce livre les y aidera…
Ainsi dans le cadre de ses prérogatives, qu’elles relèvent d’un caractère culturel, historique, ou de devoir de mémoire concernant la SNCF, le CE Mobilités Bourgogne Franche-Comté souhaite s’engager dans la promotion de cet ouvrage.
Je profite également de cette intervention pour rendre un hommage à Madame Simone Weil, elle-même déportée avec sa famille, dont le combat exemplaire pour l’émancipation et le droit des femmes dans notre société mérite d’être salué et honoré.

 

CER SNCF région Dijon - 2, rue Jean-Baptiste Peincedé - 21000 Dijon - Tél. : 03 80 768 900 - Contact